Schlumbergera « truncata » le cactus de Noël

C’est enfin la saison des cactus de Noël. Alors que les jardineries commencent enfin à vendre des Schlumbergera en boutons, mes deux clones sont en pleine floraison.

Contrairement à une idée reçue les cactus de Noël ne sont pas des Schlumbergera truncata mais des hybrides, généralement entre S. truncata et S. russeliana aussi appelés Schlumbergera ×buckleyi. Les deux espèces botaniques peuvent être assez fragiles et capricieuses (notamment S. russeliana) mais S. ×buckleyi est assez résistant pour être devenu un incontournable des plantes d’appartement.

Il existe néanmoins deux groupes parmi ces hybrides. Le groupe BT (buckleyi-truncata), issu d’une hybridation réalisée 1852 était jadis très populaire. Il a beaucoup hérité de son parent S. russeliana dans la forme de ses petits phylloclades à bouts ronds ou de ses fleurs en trompette (actinomorphes) tournées vers le bas. Il a gagné son surnom de cactus de Noël avec sa floraison hivernale mais est aujourd’hui introuvable dans le commerce mais se transmet de passionné à passionné… A moins que votre grand-mère en a encore et toujours chez elle!

Mais bon, on n’est pas encore tout à fait en hiver et les hybrides qui fleurissent en ce moment sont du deuxième groupe, le groupe TB (truncata-buckleyi). Ils sont sans doutes issus de croisements entre S. ×buckleyi avec S. truncata et héritent beaucoup de caractéristiques de ce dernier. Les phylloclades sont plus gros et dentés, les fleurs zygomorphes adaptées à la pollinisation par des colibris s’ouvrent horizontalement. Ils sont également plus résistants que les cactus du groupe BT et les ont petit à petit supplantés dans le commerce.

Si le public francophone a repris le surnom de cactus de Noël les anglophones ont opté pour un Thanksgiving cactus en raison de sa floraison précoce. Ils sont parfois identifiés Schlumbergera truncata mais les espèces botaniques sont virtuellement introuvables dans le commerce grand public et tous les cactus de Noël en magasin sont des hybrides. En cas de doute il est aisé de faire la différence entre l’hybride et l’espèce botanique pendant la floraison: l’ovaire (puis le fruit en cas de pollinisation) de S. ×buckleyi TB possède quatre côtes alors que l’ovaire (et le fruit) de S. truncata est rond et lisse.

Une autre différence entre les cactus des groupes BT et TB est leur variété. Là où tous les BT ont des fleurs violettes et seulement une poignée de cultivars notables, les TB ont été déclinés en de très nombreux cultivars multicolores. La plupart des TB sont également violets, mais il est courant d’en trouver des rouges, des blancs et même des jaunes. De très nombreux cultivars sélectionnés autant pour la couleur que pour la forme et la taille de leurs fleurs existent et rien ne vous empêche de créer le vôtre.

Mais la plupart des clones sont autostériles. Cela veut dire qu’il est impossible de polliniser une fleur avec son propre pollen ou avec le pollen d’une fleur issue du même buisson. Il faut avoir deux cultivars différents pour espérer une fécondation. On peut noter également qu’il existe des clones stériles triploïdes comme ‘Gold Charm’ et des clones tétraploïdes parfois autoféconds, artificiels comme ‘Aspens’, spontanés comme ‘Peach Parfait’ ou encore hexaploïdes ou octaploïdes. D’autres hybrides existent aussi, mais on en reparlera une autre fois.

Mes deux clones matures ont des fleurs rouges et violettes ainsi que des phylloclades assez différents au niveau de la forme des dents. Ce sont des hybrides du commerce, sélectionnés pour leur résistance et vendus sans nom. Je les ai croisés entre eux et j’espère avoir des graines viables d’ici quelques mois. Je les ai aussi pollinisés avec un Rhipsalidopsis ×graeseri ou « cactus de Pâques » dont j’avais conservé le pollen au congélateur au printemps.

Ce billet n’a absolument pas vocation à être complet et je vous invite à aller sur le site de Michel Combernoux pour plus d’informations générales sur les Schlumbergera et autres cactus épiphytes. Le prochain billet sur les cactus épiphytes sortira probablement à la floraison de mon BT ou bien à une autre occasion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *